Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 11:39

 

      Jeanne Fayard se glisse dans l’enfance et l’adolescence de Camille Claudel explorant un versant de la vie de l’artiste moins connu du public.

   Camille est une enfant volontaire, têtue et passionnée. Elle s’affronte quotidiennement à sa mère qui est très à cheval sur les convenances et qui  supporte mal de voir cette fille aînée s’épanouir dans des activités de sculpture, art qui lui semble si mineur . Grâce au soutien inconditionnel de son père, pourtant peu présent pour sa famille, Camille réussit à mener ses projets et à rencontrer Alfred Boucher qui lui présentera quelques années plus tard Auguste Rodin.

         Ce livre a le mérite de dépeindre l’artiste pour elle-même et non pas comme la muse, l’amour d’Auguste Rodin ou l’artiste folle et internée. Cependant, ce livre n’a pas emporté mon adhésion car il lui manque le souffle, la fièvre de l’écriture qui sied si bien à cette artiste, à cette femme rebelle et résolue.

 

Riveneuve éditions-mars 2013

 

 

  Merci à babelio et à Riveneuve éditions pour cet ouvrage.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans récits
commenter cet article

commentaires

Aifelle 23/07/2013 10:54

J'ai lu le livre d'Anne Delbée à sa sortie, je l'avais trouvé intéressant. J'ai lu aussi un livre de psychanalyste sur son rapport à sa mère, terrible ! (entre mères et filles, un ravage, le nom de
l'auteur m'échappe. Elle parlait de plusieurs mères et filles célèbres).

Fransoaz 27/07/2013 15:07



Je vais chercher ce livre auquel vous êtes plusieurs à faire référence. J'aime les biographies autour de ces femmes artistes talentueuses mais souvent incomprises et marginales.



Mango 19/07/2013 22:31

J'ai lu le livre d'Anne Delbée que j'avais bien aimé. Je comprends très bien tes réticences pour celui-ci. Sans fougue et passion, reste la platitude! Difficile de comprendre l'attitude de la
famille et surtout de la mère!

Fransoaz 27/07/2013 15:04



 La mère est glaciale et est aux antipodes des aspirations de sa fille. Elle est très conventionnelle et superficielle et ne tente jamais un pas vers sa fille aînée, c'est navrant.



Anis 13/07/2013 21:52

Difficile d'épouser une personnalité aussi riche, aussi créative et aussi tourmentée.

Fransoaz 16/07/2013 13:47



C'est cette facette de Camille Claudel la plus exaltante; celle qui attise ma curiosité. On en est loin avec ce livre, dommage.



Philisine Cave 07/07/2013 20:43

Je comprends, un livre documentaire mais pas un roman : c'est cela ? Bises

Fransoaz 16/07/2013 13:44



Oui c'est cela, trop proche des faits réels.



sous les galets 06/07/2013 21:50

Je pense que c'est le problème des biographies non romancées, à force d'exactitude historique, elles deviennent arides; et c'est vrai qu'on attend de la passion pour parler de Camille Claudel. Bon
week-end Fransoaz

Fransoaz 16/07/2013 13:43



Tu as vu juste! Le livre n'est pas mauvais mais ne laisse aucune part à l'imagination; il reste dans le carcan des faits quotidiens.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier