Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:52

chienne-de-vie.jpeg   Bente, 42 ans, écrivain de la page blanche, échoue comme un bateau ivre sur un banc près de l'abribus. Elle n’a aucun projet, elle attend.

  Johnny le premier, verra le vide qui emplit Bente. Avec Cocotte, sa compagne, il propose à Bente de les suivre et de s’installer dans leur petite maison. Le jeune couple l’accueille avec simplicité, l’entoure de gentillesse. On déplie le canapé, on prépare des œufs au plat, on sort les grosses chaussettes de laine et le jeu de UNO si l’insomnie guette.

   Johnny et Cocotte n’attendent rien en retour, ils traitent Bente comme une invitée importante et avec discrétion l’intègrent peu à peu dans leur quotidien.

    Bente se débarrasse avec difficulté de son état d’errance et de léthargie ; elle ne semble avoir aucune maîtrise de sa vie, elle s’enlise dans la déprime.

    L’accident dont est victime Johnny agira comme un détonateur pour Bente, elle sort alors de sa réserve pour aider ses nouveaux amis.


    J’ai eu un peu de mal à supporter l’abattement de Bente, son manque de gratitude envers la chaleureuse invitation de ses hôtes, j'étais presque gênée pour elle. Je ne voyais pas en quoi cette personne neutre, assez insignifiante devenait rapidement indispensable et attachante pour Johnny et Cocotte.

   Après l'accident de Johnny, Bente retrouve un peu d’énergie - et moi avec elle- pour réaliser quelques gestes quotidiens, nourrir les chiens, rentrer le bois, visiter la vieille voisine...

   En tournant le dos à son passé, Bente s’accorde une parenthèse nécessaire pour se repositionner et créer une rupture avec sa vie antérieure. On referme ce petit livre persuadés que Bente a trouvé chez Cocotte et Johnny l'inspiration pour son nouveau roman.

Chienne de vie est l’histoire de femmes et d’hommes fragilisés qui vont s’épauler et s’entraider, se réjouir ensemble et voir la présence de l’autre comme un cadeau offert par la vie.

   J’ai pris beaucoup de plaisir à enfiler mon bleu et mes caoutchoucs pour lâcher les chiens avant de me recroqueviller dans les couvertures et regarder danser les flammes dans le poêle. 


éditions Le serpent à plumes - février 2011-

traduit du danois par Catherine Lise Dubost

 

Merci Mirontaine pour cette intimité partagée.

L'avis de Griotte.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman étranger
commenter cet article

commentaires

vivi 13/07/2011 07:50


Un livre tout simple semble-t-il, qui raconte une tranche de vie pleine de déprime et de doutes, d'amitité et d'amour aussi, comme nous en mangeons parfois.


Fransoaz 15/07/2011 09:23



Un livre qui ressemble à la vie tout simplement. Tu as vu juste.



l'or des chambres 12/07/2011 13:57


Sur ma PAL !!! Et je suis sûre que je vais l'adorer... mais pas tout de suite parce que, pour moi, c'est une lecture d'hiver !!! Dès que le froid reviendra alors (mais je ne suis pas pressée
:0)
Bel été Fransoaz (et te voilà dans mes favoris !)


Fransoaz 15/07/2011 09:22



Remonter la couverture jusqu'au nez et se laisser embarquer pour un voyage en bonne compagnie. L'hiver finira bien par arriver pas besoin de l'appeler.


Je te souhaite aussi une belle saison estivale.


 



Joelle 10/07/2011 16:27


Je l'ai noté mais vu le genre de cette lecture, il me semble qu'elle me conviendra mieux en hiver alors je garde le titre sous le coude gauche pour plus tard ;)


Fransoaz 15/07/2011 09:16



J'aime bien l'idée du coude gauche. Il n'est pas trop surélevé par rapport au droit?


Une lecture pour l'hiver oui.



Lily 04/07/2011 16:20


La lenteur fait du bien parfois lorsqu'elle permet d'explorer les bonheurs du quotidien.


Fransoaz 07/07/2011 10:13



Et elle permet au gens fragilisés de repartir du bon pied dans la vie.



Griotte 04/07/2011 11:28


Une lecture agréable mais qui ne m'a pas laissé un souvenir intarissable !


Fransoaz 07/07/2011 10:12



Je pense que je garderai longtemps quelques images de Cocotte et Johnny dans leur petite maison douillette.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier