Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 00:00

écuyère

    « Il était une fois, une maman à une place. La fille unique de cette maman-là s’appelait Poupi. Une nouvelle incroyable leur parvint un matin. Un autre bébé allait arriver. Non ! cria Poupi. Non ! protesta sa mère. Ça ne va pas. Je suis une maman à une place. C’est complet ! Mais le petit nouveau était en route pour chez elle. Il arriva un dimanche soir, après le dîner. »

     Cette maman à une place abandonne le bébé, une petite fille, sous une table de cuisine, là où commence le pays des souris. La sanction est immédiate: la maman est conduite en prison. Mamie Nonette et son éléphant émus par l'histoire de cette petite fille veulent la recueillir dans leur cirque. Mais la place d'un bébé abandonné n'est pas au cirque et Titine  est placée au foyer des enfants sans parents , elle y rejoint une Poupi colérique qui veut zigouiller sa petite soeur et rejoindre sa maman en prison.

   Un dimanche, Titine reçoit la visite de son oncle Tonton et de sa tante Cybèle accourus au foyer pour la recueillir et la faire grandir dans une vraie famille. Titine découvre le château de la Combe-Obscure et ses étranges habitants. Ses cousins Kouik et Krak sont d’affreux garnements  qui usent de leurs pouvoirs pour jouer des tours pendables à leur nouvelle cousine. Titine est affectée à la récolte de limaces et à la coiffure des porcs-épics. Heureusement le fantôme de la Combe-Obscure se prend d’amitié pour Titine et après avoir déjoué le traquenard des affreux cousins l’aide à retrouver ses amis du cirque.

 

     Que le monde est cruel pour cette petite Titine qui ne demande qu’un peu de tendresse à partager, qu'un peu d'amour pour grandir ! Elle doit composer avec le rejet de sa maman, la haine de sa grande sœur, la malveillance de ses oncle et tante et la cruauté des deux cousins.

    Mais que l’existence est douce et rieuse lorsque Titine retrouve Mamie Nonette, l’éléphant et ses amis du cirque. Elle peut s'adonner à ses rêves: devenir membre de la troupe et apprendre le métier d'écuyère.

   Avec beaucoup de maîtrise et de talent, Elzbieta crée un univers où les ogres, les sorcières et les fantômes côtoient les journalistes et les agents de police. A la lisière de l’imaginaire et de la réalité le petit cirque de Mamie Nonette incarne la famille d'adoption de la petite Titine. 

     Cet album grand format fait la part belle aux illustrations. Chaque page accueille quatre dessins et se découvre à la manière d’une bande dessinée avec des textes courts et précis truffés de jolies expressions comme "la maman à une place" ou le paysage qui "s'enténèbre". Le pastel des couleurs s'éclaire ou s'assombrit au gré de l'histoire et donne aux expressions des personnages une grande visibilité.

     Un album admirable et insolite sur le thème de l'abandon et de l'adoption.


éditions ROUERGUE - août 2011- 


    merci à babelio et à l'éditeur  pour ce beau cadeau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans album jeunesse
commenter cet article

commentaires

Un autre endroit... 30/10/2011 19:47


J'ai prévu de l'acheter celui-là !


Fransoaz 02/11/2011 17:20



Il est magnifique!


Peut-être une idée pour une prochaine animation, autour du cirque par exemple!



claudialucia ma librairie 29/10/2011 11:28


Ce livre peut peut-être aider des enfants qui ont vécu l'abandon? Comment les autres enfants réagissent-ils à cette lecture? Le thème est très dur. Mais il a l'air d'être traité avec finesse.


Fransoaz 02/11/2011 15:54



Le thème de l'abandon est abordé de manière délicate et poétique.


Je m'avance peut-être un peu mais je pense que c'est un bon support pour parler de l'abandon avec de jeunes enfants.


La composition du livre ( proche de la BD) ne convient pas bien à une lecture pour grand groupe.



Lily 24/10/2011 10:11


Et oui, les "mamans à une place", malheureusement cela existe ! Mais dans l'entourage il est rare que l'enfant abandonné ne trouve pas quelqu'un avec qui il pourra vivre sa résilience. Elzbieta
affectionne les thèmes sensibles et le monde du cirque. Ses illustrations sont toujours un baume pour le coeur. Bonnes vacances Françoaz !


Fransoaz 25/10/2011 12:48



C'est sans doute les difficultés de la vie et des enjeux trop lourds qui fabriquent ces mamans à une place. Elzbieta est une auteure complète (des beaux textes en adéquation avec les
illustrations)  qui crèe des petits bijoux.


Bonne pause à toi aussi Lily!


 



Malika 24/10/2011 09:05


J'aime beaucoup Elziebeta ...et mes enfants aussi !!! Je ne connais pas encore l'ecuyère mais cela ne saurait tarder ...


Fransoaz 25/10/2011 12:40



Je l'avais feuilleté avec passion en librairie... Quel bonheur de le voir ensuite proposé à la lecture par Babelio.


Elzbieta est très inventive et ne prend pas les enfants pour des sous-lecteurs.



alex 20/10/2011 22:06


ça serait un beau cadeau à faire à la maman de la petite Giulia NON?


Fransoaz 25/10/2011 12:36



Tu connais déjà le prénom!


Le plus beau cadeau pour l'enfant n'est pas d'offrir le livre mais de le lui lire.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier