Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:40

cache-cache.jpeg

 

 

 

     Jean a 11 ans aujourd’hui ; sa maman a invité les enfants de sa classe pour fêter son anniversaire obligeant ainsi le jeune garçon à rompre sa solitude et se lier avec ses camarades. Une singulière partie de cache-cache est organisée. Jean est le seul enfant à se cacher et tous les autres partent à sa recherche. Il connaît parfaitement tous les coins et recoins de la Conciergerie et échappe sans cesse à ses poursuivants. La partie s’éternise et alors que le soir tombe trois enfants y jouent encore.

     Il y a là Jean, enfant solitaire et indépendant, qui se meut sur ses terres avec une agilité déconcertante. Il épie Emilie, qui ne montre pas beaucoup d’empressement à le débusquer, et Grégoire qui  veut en découdre et gagner la partie.

     Jean se joue des deux autres enfants. Il les mène sur ses pas sans jamais prendre le risque de se faire voir. Le lecteur suit ce chassé-croisé sans jamais faire de pauses.


     Chacun des trois enfants a un message à faire passer.

     Jean voudrait que ses proches reconnaissent qu’il aime et recherche la solitude:  

  «Je n’ai jamais l’impression d’être seul quand je suis chez moi, c’est plutôt quand je suis entouré, quand je fais comme les autres que ça me pèse. »

     Grégoire veut prouver sa résistance et sa supériorité : « j’ai besoin de trouver Laherte (Jean) parce que je n’aime pas que les choses me résistent. (…) Quand je lui aurai mis la main dessus, on fera semblant d’avoir joué mais lui s’en ira avec la honte et moi j’aurai terminé ma dernière partie de cache-cache. J’ai assez à faire pour me faire peur avec des gamins. »

     Emilie hésite à prendre partie pour l’un ou l’autre des deux garçons qui s’affrontent  l’animal sauvage  ou le chien de garde : « je sentais depuis longtemps que ces deux-là se provoqueraient, je ne savais ni où ni comment mais je ne suis pas étonnée que ça se passe comme ça. »

  

     A tour de rôle les trois enfants nous donnent à voir plus qu’un jeu innocent et distrayant. Leurs regards lucides et sans concessions sur leurs courtes vies livrent des secrets et des mystères sombres ou orageux. Les personnalités des trois enfants éprouvés par les disparitions ou la maladie sont celles d’enfants désabusés et lucides. Les adultes ont confisqué leur candeur et leur enfance en les plaçant au centre de leurs propres rancoeurs ou désillusions. Et si on les piste dans les champs de maïs, sous les branches des robiniers ou dans la remise poussiéreuse on les suit aussi dans les arcanes des liens familiaux.

     Laurent Cachard a su alléger l’atmosphère pesante et trouble en donnant la parole aux enfants. On est dans l’expectative jusqu’au bout, on sursaute, on s’égratigne, on s’enlise dans le marais berrichon et lorsqu’on réussit enfin à s’extraire de la lecture on est pas vraiment soulagé car la partie continue encore longtemps… dans nos pensées. 

     Un merveilleux petit livre qui mérite de faire un long chemin.


Editions raisons et passions - septembre 2010

 

L'avis de Boulie, que je remercie pour le prêt et de Malika .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article

commentaires

Boulie 07/02/2011 17:35


Ahhhh, je suis contente qu'il t'ait plu ce livre... On a toujours envie qu'ils plaisent ces livres qui vous ont ravis !
Il est parti chez Griotte ?


Fransoaz 10/02/2011 13:50



C'est vrai que l'avis des autres compte; merci pour le partage.


Le livre a pris le chemin de chez Griotte hier.


 



Alex-Mot-à-Mots 07/02/2011 15:54


Pourquoi pas, mais les atmosphères pesantes me rebutent un peu. Mais si le livre est court....


Fransoaz 10/02/2011 13:43



La narration faite par les enfants allège l'ambiance et le livre est court. Donc...



Malika 07/02/2011 08:56


J'aime aussi beaucoup ta nouvelle déco !!
Pour ce qui est de cette petite pépite de Laurent Cachard, je suis ravie de la voir sur ton blog !!


Fransoaz 10/02/2011 13:39



Je suis contente de personnaliser le blog peu à peu.


Je ne suis pas prête d'oublier cette partie de cache-cache.



Griotte 06/02/2011 07:37


J'ai hâte de lire cette "partie de cache-cache" !
PS: j'adore ta nouvelle bannière !


Fransoaz 06/02/2011 11:24



Je compte jusqu'à 100 et le livre arrive chez toi!


Elle me plaît aussi la bannière 100 pour cent écolo.



Theoma 05/02/2011 16:01


Je ne connais pas, je note !


Fransoaz 06/02/2011 11:21



Il mérite mieux que sa confidentialité.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier