Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 00:00

lady-susan.jpg

 

     Lady Susan est une veuve de 35 ans très jolie qui émoustille encore la gente masculine. Après avoir semé le trouble dans l'entourage de la famille Manwaring en raillant les unes en charmant les autres, elle rejoint la propriété de son beau-frère Monsieur Vernon qui vit à la campagne.  

     Lady Susan n'a de cesse de mettre sa belle-soeur, Lady Catherine et le frère de celle-ci, Reginald de Courcy dans ses bonnes grâces. Elle essaie d'inverser leur mauvaise opinion à son égard en usant de ses charmes. Reginad de Courcy tombe dans ses rets alors que sa soeur garde sa lucidité et reste méfiante.

     Lady Susan se montre injuste et indigne envers sa fille de seize ans, Frederica, qui est très éprise de Mr Reginald de Courcy, mais qui lui préfère la compagnie de sa mère.

     Lady Susan souhaiterait unir sa fille à Sir James Martin, jeune homme riche mais stupide, projet qui effraie Frederica.

 

     Le court roman de Jane Austen est un roman épistolaire. Nous comprenons progressivement les manigances de la jeune veuve par les missives qu'elle envoie à son amie intime Mme Johnson. Nous suivons aussi la correspondance de sa belle-soeur, Lady Catherine, lorsque celle-ci s'entretient avec sa mère Lady de Courcy.

     Jane Austen dépeint les frasques de la bourgeoisie anglaise à l'époque Georgienne en racontant l'histoire de cette veuve désargentée et sans scrupules qui fait ployer son entourage pour assouvir ses desseins.

       Lady Susan est une manipulatrice expérimentée. En amitié, comme en amour elle est une vraie pique-assiette, elle s'impose aux autres et se sert en fonction de ses besoins.

     La cruauté, le cynisme de cette femme et de son amie font le sel de ces lettres qui se décachettent avec le sourire au détriment de l'intégrité des de Courcy et de l'innocence de Frederica.

     On suit sans déplaisir le parcours de cette mentore matrimoniale en se demandant  quels mensonges, quelles bassesses, quelles vilénies elle inventera encore pour arriver à ses fins.

 

Editions folio-mai 2010-

 

blogoclub

Les avis des autres participants au blogoclub chez Sylire et Lisa.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

unepauselivre 15/03/2012 13:19

Ah non je ne connais pas. Je vais aller y faire un tour effectivement ça pourrait me plaire.

Fransoaz 15/03/2012 13:45



Pour le premier juin , c'est lecture libre autour de Maurice Leblanc; l'occasion de s'y (re)plonger.


Au plaisir de t'y retrouver peut-être!



unepauselivre 15/03/2012 13:06

Oui c'est vrai on en parle beaucoup sur les blogs.

Fransoaz 15/03/2012 13:12



Ne connais-tu pas le blogoclub? Une lecture commune est proposée tous les trimestres par Sylire et Lisa et le jour dit c'est passionnant d'échanger sur un même livre. Tout le
monde peut participer.


bonne journée à toi! (les comms c'est parfois un peu MSN!)



unepauselivre 10/03/2012 22:46

Il me semble me l'avoir déjà noté ce titre. En tout cas merci pour la piqûre de rappel.

Fransoaz 15/03/2012 13:00



Ce ne serait pas étonnant, Jane Austen est une habituée de nos blogs.



Malika 07/03/2012 10:50

Un petit tag t'attend chez moi !!
Bonne journée !

Fransoaz 10/03/2012 18:10



Merci Malika, je retourne voir ça de plus près lorsque j'aurai fini le ménage ici.



Hélène 05/03/2012 09:06

J'ai été séduite par cette forte personnalité !!!

Fransoaz 10/03/2012 18:09



Jane Austen réussit à nous faire aimer cette insensée et à effacer les autres personnages c'est le comble!



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier