Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 00:00

le-roi-n-a-pas-sommeil.jpg

      Mary et William Hogan vivent à Haven bourgade de 2000 habitants dans le sud des Etats Unis. William est un forcené du travail et accepte en complément de son activité à la scierie de remplir les petites fiches vertes des procès en cours, au commissariat local. Ils vivent dans une propriété superbe et profitent d’une nature généreuse.

       « La vue sur la propriété le pétrifia. Devant s’étendait un paradis sur terre, une étendue boisée criblée de clairières, de petits étangs abandonnés et de monticules rocheux. Des animaux filaient entre les arbres, il n’eut pas le temps de mettre un nom sur chacun d’eux. Les rayons du soleil perçaient la nature, renvoyaient des reflets verts et jaunes sur la façade de la maison. » 

       Leur fils unique, Thomas est un enfant fragile et calme. A l’instar de sa mère il craint son père, ses accès de violence et regrette son manque de bienveillance. Il a une relation fusionnelle avec Mary, sa mère.

      

 

   On suit le parcours de Thomas dans le cheminement qui le propulse de l'enfant malingre et chétif au jeune adulte bien bâti qui impressionne.

    "Thomas était trop chétif, trop rêveur pour tenir la propriété en état et assurer les vieux jours de ses parents." 

   Mais quelques années plus tard:

   " Son corps avait pris de l'assurance, lui non. Son âme ressemblait à un miaulement sorti d'un bunker. Thomas n'était pas encore un homme, il lui manquait l'art du crachat et une tripotée de jurons, mais on ne se moquait pas."

      L'écriture est nerveuse, rapide, elle va à l'essentiel, la tension monte tout au long du roman. Les premières pages esquissent le malheur qui touche les Hogan et met le lecteur en alerte . On est dans l'expectative du drame mais lorsqu'il se produit on ne comprend pas. Que s'est-il passé? Quand exactement le ver s'est-il glissé dans le fruit?

    Les réponses plausibles sont nombreuses mais l'auteure laisse le lecteur se faire sa propre opinion et ne l'aide pas à trancher.  

    Cécile Coulon est talentueuse, avec quelques rondins de bois et des cris d’oiseaux, des rideaux de sapins et des mares d'eau fraîche elle crée de sublimes paysages et soude son roman à la nature foisonnante américaine. 

 

éditions Viviane Hamy- janvier 2012-

 

les avis de Moustafette (merci) et de Clara.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article

commentaires

kings 26/05/2014 12:51

C'est vrai que l'écriture de Cécile Coulon est très aboutie pour quelqu'un de son âge, quand je l'avais découverte il y a trois ans avec Méfiez-vous des enfants sages, je n'aurais jamais pu penser
qu'elle n'était âgée que d'une vingtaine d'années!

Fransoaz 01/06/2014 19:30



Jeunesse et maturité réunies! Ce sera très intéressant de voir comment évoluera son écriture au fil des ans; je suivrai certainement son parcours littéraire.


Merci pour la visite et pour la référence au titre précédent.



flo 29/04/2012 14:18

Acheté pour la biblio, ton billet confirme mon envie de le lire. Bon dimanche !

Fransoaz 29/04/2012 21:29



Très bonne acquisition, il devrait emporter l'adhésion de nombreux lecteurs.


Bonne semaine.



Un autre endroit... 13/04/2012 16:50

J'ai beaucoup aimé ce roman. Et ceux à qui je le conseille aussi. Bon week-end !

Fransoaz 13/04/2012 18:05



Quelle consécration pour cette jeune romancière!



Manu 01/04/2012 12:22

J'ai hésité à l'acheter au salon du livre. Bon, j'aurais dû !

Fransoaz 01/04/2012 20:39



Tu y as vu Cécile Coulon? Tu trouveras quelqu'un pour te le prêter, il commence à se faire connaître.



Jostein 31/03/2012 18:15

Il me semble que je vais devoir l'inclure dans ma liste de livres à lire. Ce roman à de très bons échos. Merci

Fransoaz 01/04/2012 20:38



Ce livre est plutôt encensé par la critique, le jeune âge de l'auteure y est peut-être pour quelque chose mais il n'y a pas que cela.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier