Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:47

kreativ-blogger-award.jpgJe remercie Lily et Sophie de m'avoir mise dos au mur en me taguant. 

Je dois donc ici dévoiler l'indicible, rassembler mes souvenirs, trouver l'Anecdote.



J'ai 5 frères et cinq soeurs.

famille.jpeg

 

Lorsque j'étais petite, enfant, je ne pouvais terminer seule mes livres de la collection rose, le suspens étant insoutenable. Ma grande soeur les finissait avec moi. .

club-cinq.jpeg

 

J'ai commencé ma scolarité avec un an d'avance , je l'ai terminé avec un de retard.

ane.jpeg

 

Le 18 mars 1978, j'ai séché les cours pour aller à la manifestation spontanée organisée à Portsall après le naufrage de l'Amoco Cadiz.

maree-noire.jpeg

J'ai fait monter dans ma voiture un cochon de 17kg destiné à une collègue de boulot pour ses 40 ans. Promis, je ne recommencerai pas, j'ai eu trop peur qu'il déchire son carton et vienne faire copilote.

  cochon.jpeg

 

Il y a quelques années, lorsque j'ai bénéficié d'un congé formation, j'ai cotoyé deux de mes filles à l'université.

universite.jpeg

Je n'ai pas de téléphone portable et mon téléphone fixe est fixe, je ne peux pas me promener ou continuer de touiller les plats quand je téléphone.

telephone.jpeg


J'ai un peu de mal à me plier aux règles de ce Tag qui voudrait que je tague 7 autres blogueurs ou blogueuses. Comme ce tag des sept me fait penser aux sept nains , je les enjoins de prendre le relais et de se démasquer.

nains.jpeg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lautier 04/07/2011 11:11


Je vous présente un roman que je viens de publier chez Mon Petit Editeur. En voici la 4° de couverture :
Zelma et Hunt, personnages principaux de Monter la vie à cru, ne sont pas des êtres conventionnels. Ils ont vécu intensément les dernières années de cette période faste que l’on a appelée « Les
Trente Glorieuses ».
A cette époque, portée par un sentiment de puissance illimitée qui avait soulevé le monde économique, la société évoluait à grande vitesse. Les êtres s’exprimaient, et les femmes profitèrent des
ouvertures qui s’offraient à elles.
Zelma et Hunt, au sein de cette explosion vitale et créatrice, eurent l’opportunité, voire l’intelligence, de s’affranchir des contraintes qui avaient ligoté leurs aînés. Leur grandissement fut une
aventure, leur avancée une douloureuse exploration, mais combien épanouissante, valorisante, libératrice !
On ne peut qu’aimer ce couple : ils s’aimaient tellement l’un, l’autre.

Je vous donne également l’argument du roman :

Après avoir été trompée, une femme peut-elle se sentir libérée du serment de fidélité qui la liait à son mari? Peut-elle accéder à une vie sexuelle autonome?
Zelma s'y risque, encouragée par son époux. Jusqu'où ira-t-elle? Comment, dans cette nouvelle vie qui s'ouvre pour le couple, celui-ci va-t-il se reconstruire et durer?
C'est la matière même de MONTER LA VIE A CRU, roman de Georges Lautier.

En vente chez l'éditeur : www.monpetitediteur.com/librairie
Par téléphone au : 01 53 69 65 55 ou par commande chez votre libraire ou sur Amazon.

Je vous souhaite bonne lecture !
Georges


Cathy 04/07/2011 09:44


Merci de ta petite visite matinale. Voilà, ce sont les Vacances tant attendues qui commencen,t mais il me faudra du temps pour y être vraiment...Trop de soucis en cette fin d'année...et la
perspective d'une rentrée difficile...

J'ai lu ton portrait, tu as une grande famille, c'est chouette !
Tu me parles de cadeaux de fin d'année, es-tu ou as-tu été aussi maîtresse ?
Grosse bise ensoleillée, passe une bonne journée, quelle chance d'habiter près de la mer !


Fransoaz 07/07/2011 10:10



En trois jours le soleil s'est fait la malle et est remplacé par la pluie et le vent...


Temps idéal pour vider le cartable et ranger le bureau. Je suis enseignante en maternelle depuis un nombre d'années indéfini.


Je te souhaite de réussir à prendre du recul et à profiter de tes vacances.


Merci pour ton passage.



claudialucia ma librairie 29/06/2011 16:18


Des révélations très amusantes, l'épisode du cochon est assez surréaliste. Et cela fait quel effet, d'aller à "l'école" en même temps que ses filles?


Fransoaz 30/06/2011 19:58



J'étais vraiment une priviliégée pendant cette année de fac; je prenais le train pour Brest, mangeais souvent avec mes filles qui étaient en coloc sur place. J'étais en licence 2 de breton et mon
aînée en L3. Les profs ont donc eu en cours la fille avant la mère!


Croiser mes filles dans les couloirs de la fac était aussi surréaliste qu'un cochon dans une voiture.



vivi 25/06/2011 11:19


Ce tag est plein d'humour et j'aime les choses que tu dévoiles sur toi. Elles révèlent un caractère apparemment bien trempé et indépendant. J'ai l'air minable moi avec "seulement" 4 mouflets !!
Bises, bon week-end et à bientôt !


Fransoaz 29/06/2011 18:18



Je suis sans doute plus sûre de moi par écrit que par oral, mais bon je commence à avoir de la bouteille et si ce n'est de la sagesse c'est surement de l'expérience.


11 enfants à cette époque n'étaient pas plus durs à élever que 4 maintenant. Ca c'est moi qui le dit pas ma mère. On s'élevait tout seul, les grands aidaient les petits et on étaient tout le
temps dehors. Pas de télé comme chez toi!



Vonnette 23/06/2011 21:27


C'étaitla première fois que je séchais les cours ! Une grande manifestation a eu lieu aussi à Brest pour crier notre désespoir de voir nos côtes souillées.

Kénavo ;-))


Fransoaz 29/06/2011 18:07



Et le printemps des militaires a suivi. Une deuxième marée!


Les images sont -malgré les années- restées très fortes et nettes dans ma mémoire.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier