Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 00:00

hommes sirènes

 

 

 

 

     C’est un tout petit caillou logé près du cœur qui met la vie d’Antoine en sursis. Cette épée de Damoclès tournoie au-dessus de sa tête avec insistance et l’incite à jeter les clefs de sa maison et à prendre à rebours le chemin de son existence.

      Antoine rompt ses liens professionnels, familiaux et amicaux pour s’aventurer sur les chemins de son passé. Comme dans un jeu de piste, Antoine glane les indices qui lui permettront de Saint Malo aux Saintes Maries de la mer, de ses origines indiennes aux camps de la mort de se délester de ce poids, de cette souffrance, de ce caillou qui obstrue le chemin de la libération.

«  Plus tard,  dans la journée, il a repensé aux pierres dans ses poches. Tant qu’il les avait là, elles n’étaient pas en train de lui tendre un guet-apens près du cœur, il s’est dit.

L’homme a sorti sa poignée de cailloux. Il les a inspectés comme s’il cherchait  à en reconnaître un parmi eux. Il en a extrait un quartz. Un quartz translucide avec des paillettes orangées, gros comme l’ongle d’un pouce. Il a reconnu une aventurine. Rien que le mot lui plaisait. »


     Antoine, que l'auteure nomme l'homme, a grandi tiraillé entre ses origines indiennes, l’inhumanité de ses parents adoptifs, les bondieuseries d’Eugénie la cuisinière et les sages conseils du sorcier. Ses parents adoptifs reproduisent dans leur domaine les scènes immondes et maléfiques vécues dans les camps de concentration.L’homme  creuse, élague, recolle les morceaux de son enfance.

« Je voudrais savoir, Eugénie, si j’étais aussi méchant qu'ils m’avaient fait ?»

     Il ne s’agit pas pour Antoine de faire table rase de son passé mais de l’apprivoiser pour se projeter et construire sa vie.

     Un livre surprenant et envoûtant. L'écriture poétique de Fabienne Juhel prend sa source dans la lumière naturelle; c'est une écriture inventive et imagée.

« La lumière le fait sursauter. Il ne pensait pas que cette matinée fut si riche en gris. Aussitôt, il invente le nom de cielleux  pour qualifier la qualité de cette lumière grise avare de ses larmes. L’homme le notera tout à l’heure dans ce carnet qui ne le quitte jamais. »

     L'auteure crée une atmosphère mystérieuse et onirique. Un voyage tout en symboles qui mène l'homme sur le chemin de la rédemption. Le personnage d'Antoine dégage un magnétisme qui nous aimante à ses semelles de vent et d'eau.

     Une histoire originale, une écriture éblouissante et magique, une jeune auteure pétillante et précieuse... à savourer dans Les hommes sirènes.

 

éditions la brune au Rouergue - janvier 2011

 

L'avis de Clara que je remercie pour le prêt et de Griotte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article

commentaires

Géraldine 02/04/2011 22:32


Le sujet semle assez grave tout de même, alors j'hésite, même si la plume de l'auteur me tente beaucoup/


Fransoaz 03/04/2011 10:19



A mon avis la plume poétique et imagée laisse très loin derrière elle la douleur et la gravité; on est pas vraiment dans le réel!



Alex-Mot-à-Mots 24/03/2011 13:27


Un roman qui propose une atmosphère, je suis preneuse. Et si en plus, la plume de l'auteur est poétique, de demander de plus....


Fransoaz 26/03/2011 10:29



Tu devrais te régaler avec cette auteure, autant avec le précédent qu'avec celui-ci.



alain 23/03/2011 17:08


J'aime beaucoup Fabienne Juhel. Je n'ai pas encore lu celui là..


Fransoaz 24/03/2011 12:41



Je ne suis pas étonnée car elle a elle aussi "la mer pour horizon".


Le livre vient de sortir et est j'espère dans toutes les bonnes librairies ou bibliothèques des Côtes d'Armor.



Anatole dit Boulie Bouffetout 23/03/2011 13:21


Je ne connais pas l'auteur, on en parle beaucoup en ce moment... J'hésite encore mais je ne sais pas dire pourquoi.
A réfléchir


Fransoaz 24/03/2011 12:36



Attends un peu alors et découvre avant A l'angle du renard. L'atmosphère de ce livre est à rapprocher de celle de la partie de cache-cache.



Yv 22/03/2011 13:59


A l'angle du renard est très très bien. Je note donc celui-ci.


Fransoaz 24/03/2011 12:33



Je suis persuadée que les lecteurs qui ont aimé A l'angle du renard vont adorer celui-ci. (je peux me tromper).



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier