Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 11:20

sebastien.jpeg

 

      Il a l’habitude Sébastien : l’habitude de se taire, de se cacher derrière un silence prudent pour parer les coups du sort qui le laisse désabusé, blasé. Sébastien a 13 ans et ses parents ne sont pas très attachés à lui, son instit le rejette en le qualifiant d’enfant anormal. Sébastien se retrouve placé dans une institution loin de ses parents, loin de sa sœur.

"Une semaine plus tard, mon père m’a annoncé qu'il avait une bonne nouvelle pour moi. On avait trouvé un Centre qui pouvait me recevoir. Ce n’était pas très loin de chez grand père Albert et grand mère Geneviève.

Mes grands parents proposaient de me prendre pendant toutes les vacances et pour les week-ends.

Mon père a dit que j’avais beaucoup de chance.

J’ai eu envie de lui demander pourquoi c’était beaucoup de chance

Beaucoup de chance de quitter la maison ?

Mais je n’ai rien dit."

     Il va se rapprocher de chez ses grands parents qui l’accueillent avec gentillesse le week-end. Sébastien partage une complicité malicieuse avec son grand père handicapé qu'il pousse dans les rues du petit village pour la promenade dominicale.

 « Nous sommes sortis avec grand-père et j’ai poussé le fauteuil roulant, bien avant l’heure, jusqu’au monument aux morts.

Grand-père voulait être le premier.

Les autres sont arrivés petit à petit. (…)

J’étais derrière grand-père, les mains sur les poignées de mon fauteuil, mais je sentais, rien qu'à la manière dont il se tenait très droit dans son fauteuil, qu'il était vraiment fier d’être là. Il avait peut être attendu toute sa vie rien que pour connaître des moments comme ça. »

   Lors d’une sortie programmée entre anciens d'Algérie le garçon va découvrir une facette cachée du grand père adulé.


   Jean Pierre Spilmont choisit des phrases courtes, des chapitres brefs pour coller au plus près la personnalité de cet ado mutique.

   Je me suis sentie très en phase avec Sébastien ; c’est un jeune garçon généreux, épris de justice. Il est la victime d’adultes incompréhensifs, indifférents et lâches. On compatit pour ce jeune tourmenté, muré dans le silence, replié sur lui-même. On le suit dans son questionnement, ses réflexions intérieures sur la bêtise humaine jusqu’à la fin du livre qui se termine avec fracas.

éditions La fosse aux ours - janvier 2010- 

prix cezam

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article

commentaires

Aifelle 19/04/2011 07:18


Je crois l'avoir noté aussi chez Sylire, mais il est perdu dans ma liste. Je le surligne, de toute façon "la Fosse aux ours" c'est souvent très bon.


Fransoaz 20/04/2011 23:08



C'est une maison d'édition peu connue mais qui vaut le détour, "Sébastien" ne déroge pas à cette règle.



Alex-Mot-à-Mots 18/04/2011 13:50


Voilà un roman bien tentant, si il est bien écrit, ce qui a l'air d'être le cas.


Fransoaz 20/04/2011 22:39



Une écriture juste qui pointe l'extrême sensibilité de cet ado.


 



Isa 18/04/2011 10:24


Depuis le temps que je veux le lire !!! Je le remets sur le haut de la liste


Fransoaz 20/04/2011 22:34



C'est une bonne idée. La lecture est brève , si on ne compte pas le temps qu'il faut pour s'en remettre!



Gwenaelle 17/04/2011 17:47


Est-ce Sylire qui a déjà fait paraitre un billet dessus? Je ne sais plus... en tout cas, je l'avais déjà noté. Une histoire qui a l'air très forte et marquante.


Fransoaz 20/04/2011 22:28



Je vois que certains sont très attentifs et ne loupent aucun épisode!


Sylire a en effet déjà présenté "Sébastien".



clara 16/04/2011 20:53


Je veux le lire !!!!il a tout pour me plaire !


Fransoaz 20/04/2011 22:25



Un univers qui devrait te plaire en effet.



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier