Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 00:00

alligator.jpeg

  

 

 

     Antoine Guibert répond à une petite annonce stipulant la présence d’un infirmier-écrivain près de Rosa Bosquet, vieille dame handicapée et obèse qui ne quitte plus son lit et souhaite écrire ses mémoires. Arrivé à Gourdaix, il rencontre Laura, la nièce de la patiente, qui délègue avec soulagement les soins auprès de sa tante.

     L’arrivée d’Antoine dans ce petit coin perdu du sud de la France ne doit rien au hasard. Depuis de nombreuses années Antoine traque Rosa Bosquet afin qu’elle réponde des crimes perpétrés en Haïti il y a quarante ans.

 

     Dès les premières pages, et malgré le cadre idyllique du bord de mer, « Entre mer et montagne, Gourdaix domine toute la côte, vue imprenable, site admirable, rocher isolé au cour de la Méditerranée ; Gourdaix, la plus belle carte postale du midi ! » on devine que l’on va assister à un déferlement de violence. Antoine décline immédiatement son identité et son dessein : il souhaite venger les membres de sa famille torturés et tués par les sbires du gouvernement Duvalier dont Rosa était un pilier.

« On dit des alligators qu’ils sont sans pitié, elle doit être de la même race qu’eux : un reptile féroce, venimeux et cruel comme seuls peuvent l’être ces animaux. »

      Un alligator nommé Rosa revient sur les années Duvalier en Haïti et sa politique sanglante de répression. On entre dans les coulisses de la dictature et on découvre l’horreur des exactions prodiguées par les tontons macoutes et les femmes choches envers les opposants au régime.

     Dans la première partie l’auteure base son récit sur l’esprit de vengeance qui anime Antoine et le fait sombrer dans un état hystérique proche de la folie. Dans la seconde partie Laura raconte ce que fut sa jeunesse dans le giron de sa tante qui souhaitait la voir rejoindre le parti de Duvalier. Ils vont unir leurs rancoeurs pour chercher une solution juste et méritée.

     Voilà un livre qui m’a vraiment dérangé. Cette lecture m’a mis le cœur au bord des lèvres. L’auteure fait étalage d’horreurs, de monstruosités et de supplices ; certaines descriptions sont insoutenables. Elle utilise des mots crus qui claquent et qui choquent.

     Je n'ai pas ressenti d'empathie pour cet homme qui répond aux crimes de son bourreau par une démence verbale. Le dénouement de l'histoire m'a décontenancée.


éditions Vents d'ailleurs - février 2011-

 

Des avis plus élogieux chez Skritt et Gangoueus


merci  à Vents d'ailleurs et à BOB et désolée pour cette rencontre manquée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz
commenter cet article

commentaires

Anatole dit Boulie Bouffetout 30/03/2011 11:28


Ca c'est dit.
Il ne passera pas par moi... En revanche, je me suis commandé le Juhel que tu m'as recommandé ;-)
Boulie


Fransoaz 31/03/2011 11:22



J'attendrai avec hâte ton avis sur le livre de Fabienne Juhel. Je pense qu'il peut te plaire.



Yv 26/03/2011 14:30


J'ai lu Le sang et la mer et tu peux aller voir l'article (http://lyvres.over-blog.com/article-le-sang-et-la-mer-58430046.html). Un livre qui m'a fait très forte impression et que j'ai noté dans
mes meilleures lectures de 2010 !


Fransoaz 31/03/2011 11:19



Je vais le lire très bientôt. A voir ensuite s'il sera dans mon top de l'année.



sylire 25/03/2011 22:59


Sur ce thème, je te conseille les romans de Dany Laferrière, moins crus.


Fransoaz 26/03/2011 10:42



Sage conseil que je suivrais certainement.


A t-il écrit sur la période Duvalier?



vivi 25/03/2011 21:40


Bof ! Je crois que, même si je tombe dessus, je ne le lirai pas.


Fransoaz 26/03/2011 10:40



Comme le conseille Sylire, il y a mieux pour découvrir l'histoire ou la réalité Haïtienne.



Yv 25/03/2011 14:46


cet éditeur que j'ai connu grâce à BOB a des textes forts et dérangeants. Celui-ci a priori ne fait pas exception.


Fransoaz 26/03/2011 10:39



Je retrouve cette maison d'édition dans un des titres du prix du télégramme avec un titre  assez peu engageant (dans la mesure où ce n'est pas un polar) "le sang et la mer" de Gary Victor.
J'ai lu le résumé (une histoire qui se passe aussi à Haïti) qui me laisse penser que tu dis vrai, j'irai donc vers ce titre sur la pointe des pieds où je laisserai d'autres lecteurs y aller avant
moi!


As-tu fait un billet sur le (ou les) livre de Vents d'ailleurs?



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier