Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 11:30

 

étoile cheveux noirs

     Un homme, la soixantaine, entreprend un pèlerinage original: un retour aux sources de son enfance.

     Chevauchant la vieille mobylette bleue de son père il trace une ligne entre le Nord Finistère, où il réside, et les montagnes de l’Isère où vit sa maman.

     Laissant derrière lui les lueurs sécurisantes du phare de l’île Vierge il roule vers la lumière de l’étoile aux cheveux noirs. Cette étoile a aujourd’hui 84 ans et est confrontée aux soucis d’un nouveau déménagement: l'immeuble qui renferme quarante années de sa vie de mère, d'épouse, de femme va être démoli et rasé.

     Ce lent voyage est nécessaire pour se recueillir, rassembler ses souvenirs , dire sa mère avant de la retrouver. Alors ce voyageur patient prend son temps, multiplie les haltes pour lui ou sa monture d’une autre époque, au risque d’arriver trop tard au rendez-vous.

"Te perdre, c'est le risque que je prends à vouloir suivre la marche lente des collines."


     La traversée du pays est balisée par les souvenirs, les images qui lui reviennent par bribes: une mère courage aux nuits écourtées par les pleurs de l’un ou l’autre des quatorze enfants, une mère chagrin et inconsolable lorsque la mort emporte trois de ses enfants, une mère vindicative pour dénoncer "la retraite famélique" de son mari, une mère nostalgique de la vie en Algérie, sa patrie, une mère besogneuse devant sa machine à coudre, prévoyante et nourricière lorsqu'elle remplit les placards de victuailles ou prépare la panse de brebis farcie et les gâteaux à la semoule.

      "Boîtes de sucre entassées, paquets de thé, dont personne ne viendra à bout. ton congélateur empli jusqu'à la gueule. Du beurre pour une colonie, du sel pour la mer Morte, de l'huile pour les beignets, les sardines, les boulettes de viande."

       Son fils la cherche dans les paysages traversés, il assemble et met bout à bout ces morceaux de vie pour réaliser un portrait patchwork de sa mère.

   « Je connais si peu de toi finalement. La cuisine, les tâches ménagères. Mais quoi d’autre ? L’essentiel et le doux, le bon et le tendre ?

    Sa mère n’a fréquenté l’école que pour y faire le ménage, et les missives de son fils écrivain restent sans réponses. "Moi qui passe mon temps à remplir des pages, je ne peux t’en destiner aucune ligne, aucune salve de mots que tu liras seule, en tête à tête avec moi, et non par l’intermédiaire d’un tiers ".  

     Ils se connaissent peu, ne se comprennent pas toujours et ne partagent pas la même culture. Mais l'amour qui les unit se moque des mots et des paroles, il est intérieur et se révèle dans chaque mouvement de leur vie, dans chaque page de leur histoire.

     "Tu me diras, je t'attendais, je t'attends toujours, écoute-moi un peu, c'est peut-être une des dernières fois".

      Après avoir écrit Avec tes mains en hommage à son père, L'étoile aux cheveux noirs complète l'histoire familiale de l'auteur. C'est très émouvant de découvrir, à son tour, le portrait de la mère, femme digne qui donne une image respectueuse, d'elle et des siens, des deux côtés de la Méditerranée.

      Un récit pudique empreint de tendresse et d'affection; le tour de France d'un fils à la recherche de sa famille à travers le prisme maternel.

 

Le billet de Clara.

 

Editions la brune au ROUERGUE - novembre 2011 -

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Fransoaz - dans récits
commenter cet article

commentaires

courts 20/06/2014 15:41

J'aime beaucoup ce que fait Kalouaz, c'est un écrivain très prolifique comme il en existe beaucoup, mais avec lui au moins on est sur que chacun de ses écrits est de grande qualité. D'ailleurs un
de mes préférés est Si j'avais des ailes qui se passe chez les gitans.

Fransoaz 15/07/2014 18:52



Des textes de qualité et d'une grande délicatesse.



Marie 09/01/2012 15:38

Quel beau billet tentateur ! (soupir...) Il faut absolument que je lise ce roman !!!!

Fransoaz 05/02/2012 12:03



En effet, tu ne peux échapper à cette belle traversée de la France et traversée des souvenirs de l'auteur.



oops 31/12/2011 12:48

Je vous souhaite une joyeuse fin d'année et une année 2012 riche en lectures et autres plaisirs.

Fransoaz 31/12/2011 17:17



Merci pour les voeux. Je ne doute pas un instant que 2012 soit encore riche en belles lectures.


Très bonne nouvelle année à vous!



sylire 30/12/2011 21:04

Je le lirai (évidemment !)

Fransoaz 31/12/2011 17:16



Tu ne pourras pas passer à côté puisque tu avais aimé Avec tes mains.



Mireille 29/12/2011 14:00

J'ai vraiment envie de le lire.
Comment faire pour que Kalouaz vienne à Brest ou à Quimper ?

Fransoaz 31/12/2011 17:14



Il y a une date de calée en avril à Landerneau. A suivre...



Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier