Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 00:00

Le swap musical ... mode d'emploi!

 

Trouvez une blogueuse organisatrice motivée et enthousiaste...


Laissez-vous tenter par ses mots et sa musique,

par son challenge et son swap de clôture (ou peut-être ex future clôture!)

 

Trouvez la blogueuse attentionnée avec qui vous souhaiteriez échanger sur le thème de la musique.

mirontaine.JPG

 

  Rythmez vos goûts, vos humeurs, vos couleurs, tout ce qui fait battre votre coeur...

  Mettez en musique toutes les petites surprises et cadeaux que vous souhaitez lui expédier...

 Composez avec douceur et harmonie votre récolte musicale, littéraire et gourmande.

Et ensuite attendez, imaginez, rêvez ...


Et puis, recevez!

swap-musique-juin-2013-003.jpg

Ouvrez!

swap musique juin 2013 006

Découvrez!

swap-musique-juin-2013-028.jpg

  Ecoutez, regardez, lisez, humez, dégustez!

             swap musique juin 2013 052swap musique juin 2013 055

             swap musique juin 2013 067swap musique juin 2013 059

Jouez

&

Applaudissez! 

swap musique juin 2013 076

  Merci Mirontaine!

Tes nombreuses surprises et gourmandises sont à la hauteur de cette fête :

Gaies, musicales, généreuses, raffinées, créatives, sensibles, étonnantes...

       Mirontaine

  Unique

     Solidaire

           Indéfectible

   Quiète 

        Unanime

               Exceptionnelle

 

Merci Anne,  chef d'orchestre inspirée, pour ce beau rendez-vous, pour cette célébration de la musique originale et amicale!


challengedesnotesetdesm.jpg

 

 

 


Repost 0
Published by Fransoaz - dans rencontres
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 00:00

Expiation par McEwan

 

     De la  famille anglaise des Tallis vous rencontrerez d'abord Briony. L'adolescente de 13 ans trépigne en attendant ses cousins, elle est impatiente de leur présenter sa surprise. L'obsession de cette fantasque gamine est l'écriture de pièces de théâtre. Elle prévoit de jouer Les tribulations d'Arabella, dont elle est l'auteure lors de la soirée qui marquera le retour à la maison de son frère aîné Leon. Vous ferez ensuite connaissance avec Cecilia, la grande soeur qui traîne son ennui d'étudiante désoeuvrée, avant de découvrir la passion amoureuse sous les traits de son voisin et ami de toujours, Robbie.

     Vous ne rencontrerez sans doute pas Emily, la mère, qui en raison d'une santé délicate s'est retirée dans sa chambre pas plus que Jack Tallis, le patriarche, pris par ses responsabilités au ministère de l'Intérieur et qui ne rentrera pas ce soir.

      Dans la touffeur inhabituelle du mois de juillet 1935 un tragique évènement va cristalliser les destins de toutes ces personnes. La déposition de Briony, entendue comme témoin à charge, se révélera être une lamentable erreur judiciaire.

      Pourra t-elle expier sa faute et réparer sa bavure?

 

        Expiation nous mène au coeur de la campagne anglaise du Surrey et dépeint la vie domestique et quotidienne d'une famille aristocratique. Chaque personnage est habilement campé avec des précisions infimes qui nous aident à visualiser le physique mais aussi la vie intérieure et les traits de caractère de chacun d’eux. La défection des parents laisse Briony livrée à elle-même; elle lâche la bride à son imagination et toute à sa mission d'écrivain elle ne fait plus de différences entre ses histoires inventées et la réalité de la vie. "La vérité était devenue aussi fantomatique que l'invention."

     Ian McEwan a découpé son récit en quatre parties distinctes dont les époques et les lieux diffèrent. J'ai particulièrement aimé la première partie lorsque l'auteur installe avec maîtrise le décor et décrit les personnalités des protagonistes. On sent bien la chaleur estivale qui pose sa chape étouffante sur la maisonnée et oblige chacun à vivre au ralenti. La tension monte tout au long de cette journée comme un orage qui gronde et enfle avant de devenir tragédie.

     La seconde partie surprend par son lieu et son époque: le nord de la France pendant la seconde guerre mondiale et le choix du personnage central: Ronnie. La troisième partie est déstabilisante; j'ai tenté d'imaginer les années d'intervalle pour comprendre la situation de chacun des personnages. La dernière partie, très courte, se fait conclusion -et compréhension- d'une longue histoire d'Expiation.

       Un souffle dans la narration, une habileté dans la construction, une évidence émotionnelle en font une oeuvre majeure.

     

Editions folio -novembre 2011-

 

merci Sylire et Lisa pour l'organisation de cette lecture commune dans le cadre du Blogoclub.

 

blogoclub

 

 

Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 12:03

Pile entre deux par Le Guilcher

 

   "Et tu es qui toi?

Moi, cher papa à la con? Je m'appelle Antoine Derien. J'ai vingt neuf ans et je suis le fils unique d'un père qui me fait chier."

      Il vaut mieux ne pas trop titiller Antoine surtout lorsqu'il se fait prendre, avec son pote Fano, par cinq batman dans les locaux de la banque "le Palais Brongniart". Antoine a réquisitionné Fano et sa voiture pour voler au secours de la belle Judith surdouée des mathématiques, éminence grise de cette banque et épouse adulée d'Antoine. Mais au  moment où se pointent les deux chevaliers servants "le Palais Brongniart" est l'objet d'une descente policée de grande envergure et tous les résidents de ce beau palais sont faits prisonniers.

     Ces escrocs de la finance vont être largués par centaines sur un atoll au milieu de l'océan Pacifique devenu l'océan plastiques tant la pollution y est monstrueuse. Le groupe de femmes dont fait partie Judith échoue sur un vaste tanker à quelques encablures de l'atoll. Et pile au milieu de cet affreux  malentendu AntoineFano et leur nouvel ami Wiki.

 

 

      Le nouveau livre d'Arnaud Le Guilcher est beau et bleu comme un camion transportant du poisson surgelé chez les Inuit. Mais attention à la manoeuvre! L'écriture est remplacée par un florilège de métaphores ébouriffantes et pleines d'ironie. Les références musicales, cinématographiques et politico-show-biz sont légion mais si les personnages de Jean Raynault ou de Donatien Saint Quentin ( appelé DSQ par ses intimes) vous font penser à d'autres sbires c'est sûrement fortuit. Exemple: Antoine sur son atoll... Vous voyez ou vous avez besoin de lunettes?

     Un roman satirique sur la démesure de la finance et la dégradation de l'environnement; ces thèmes très sérieux et austères sont emballés dans un papier tendre et joyeux enrubannés d'amour et d'amitié et offerts dans un grand éclat de rire!

      Une histoire de galères et de geôlière, une fourmilière peu hospitalière et caniculaire... C'est du Le Guicher et ça devrait vous plaire!


Stéphane Million Editeur -avril 2013-


Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 19:07

Lulu femme nue, Tome 1 par Davodeau

lulu-2.jpg

 

 

"De ce qui est arrivé à Lulu, je ne peux vous raconter que ce que je sais".

     Après un énième entretien d'embauche qui ne tourne pas à son avantage, Lulu décide de ne pas rentrer dans son foyer où l'attendent pourtant Tanguy et ses trois enfants. Dans le petit hôtel où elle échoue elle partage la table d'une femme qui voyage pour son travail de représentante; cette femme enjouée lui propose de la déposer quelque part sur la côte vendéenne. 

 


        Lulu fuit la ville et sa vie où son quotidien n'est "qu'une extension du lave-linge ". Elle arrive à une étape charnière de son existence, celle où l'on commence à souffler car les enfants ont grandi. Elle regarde la ligne de son avenir et ce qu'elle voit ne lui plaît pas: un mari bourru, des enfants de plus en plus indépendants, une vie personnelle étriquée. Elle n'a pas d'espoir de trouver rapidement un travail après 15 années d'absence, alors il lui reste la fuite, l'évasion. 

     Je me suis de suite sentie en bonne compagnie auprès de Lulu, une femme d'aujourd'hui forte et fragile à la fois, aux aspirations légitimes. Il y a dans cette fugue la recherche d'un rêve et plus encore la recherche de soi. Un souffle de liberté flotte sur ce nouveau Voyage à Paimpol. Je pense que Lulu n'a pas prémédité cette escapade; cette liberté nouvelle à laquelle elle n'est pas habituée est vertigineuse et si elle se laisse porter par le hasard des premières rencontres elle prend ensuite elle-même les choses en main. 

     Il y a beaucoup d'humanité, de générosité et de solidarité dans ce beau roman graphique.

      Lulu femme nue où la parenthèse nécessaire celle que l'on doit préserver et s'octroyer sans culpabiliser.

 


Merci à Yvon dont j'ai noté le lien vers le roman de Dorothée Letessier.


Editions Futuropolis -novembre 2008 & mars 2010-


Repost 0
Published by Fransoaz - dans bande dessinée
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 10:34

j-ai-fait-comme-elle-a-dit-thiriet-pascal-thiriet-978291470.gif

 

     L'auteur de cet énoncé "j'ai fait comme elle  a dit" est Pierre et "elle" c'est Sahaa son amie d'enfance, son amante occasionnelle. Pierre est du genre à tergiverser mais lorsque Sahaa lui donne deux minutes pour la suivre dans une dangereuse équipée dont l'objectif est d'échapper aux tueurs qui sont à ses trousses, il n'hésite pas longtemps. A l'origine de cette fuite mouvementée se trouve la transformation de Sahaa  en bio-clé; elle est détentrice de la capacité à ouvrir un coffre-fort contenant des secrets explosifs.

 

     Ce premier roman de Pierre Thiriet allie fraîcheur et humour. L'escapade est menée tambour battant par Sahaa qui démontre une grande maîtrise et une imperturbabilité à toutes épreuves même lorsque les tueurs s'approchent. Pierre cependant, et malgré son titre de femme de compagnie, fait plus que de la figuration, il sait aussi faire tomber les têtes. Le souffle et le délire de l'auteur, l'écriture enjouée et vive compensent une intrigue un peu légère et une suite d'évènements assez embrouillée. 

    Alertée par l'enthousiasme contagieux de Yves, je me suis empressée de négocier avec lui afin que ce road-movie fasse étape chez moi. Le temps qu'il recopie dans son livre de cuisine la fameuse recette des sandwichs au TUC et le livre sonnait déjà à ma porte. Alors j'ai fait comme Yv a dit et je l'ai lu en dilettante pour faire durer le plaisir.

     Pas de doute Pascal Thiriet est le petit frère d'Arnaud Le Guilcher, ils partagent le goût du déjanté et du farfelu, ils ont les mêmes références et citent Françis Bacon, le peintre britannique aux portraits torturés.

 

Merci Yves pour cette découverte rocambolesque; le livre continue son voyage...LV


 

Editions Jigal/Polar - février 2013


 


Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 10:00

      gwenaelle.jpgTaguée par Gwenaelle qui n'hésite pas à multiplier les épisodes pour répondre aux nombreuses sollicitations je prends le tag au bond (après un temps d'échauffement quand même) et à ma façon habituelle je décline en titres de livres.

         Voici le questionnaire élaboré par ma tagueuse du jour:


Fais-tu partie de ceux (celles) qui ont du mal à dire « je t’aime »?

oui, mais je me soigne en compulsant:

100 déclarations d'amour pour les nuls

Qu’espères-tu en te levant le matin?

Un bisou de poisson rouge

ou au moins un mot gentil de la première personne que je salue.

Ton verre est-il à moitié vide ou à moitié plein?

Le bonheur d'une manière ou d'une autre

Qui admires-tu?

Mon papa  &

Ma maman

Aimer son pays, ça veut dire quelque chose pour toi?

Karantez-Vro

Un poème d'Anjela Duval qui parle de l'amour de son pays  plus fort que l'amour pour un homme.

Cherches-tu parfois des trèfles à quatre feuilles?

"Pour un trèfle à quatre feuilles,la chance c'est quand personne ne le trouve."

Sylvain Tesson

Les trèfles à quatre feuilles sont une plaie dans le jardin depuis que les éditions Bayard nous ont offert un sachet de graines en cadeau d'un abonnement à Pomme d'api!.

Quelle est ta boisson de prédilection?

Vin de bohême

ou un bon vin blanc d'Alsace pour démarrer le week-end.

Aimes-tu le contact du sable quand tu marches pieds nus sur la plage?

Deux petits pas sur le sable mouillé

J'aime le sable qui s'écoule entre mes doigts et la caresse des vagues qui masse mes orteils.

Quelle recette réussis-tu le mieux?

Les cakes de Sophie

Y a-t-il un film en noir et blanc que tu affectionnes particulièrement?

Les temps modernes

Une lumière dans la nuit. C’est… ?

Garce d'étoile 

ou un phare dans le lointain qui plus que la sécurité apporte confiance et quiétude.

 

Et pour ce Tag qui a déjà beaucoup rebondi de blogs en blogs c'est maintenant:

La fin des temps.

 

 



Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 11:38

 

la-part.jpeg

   

     A la suite d'une indiscrétion Laurence découvre, dans les cartons de sa mère, une étrange correspondance entre Guillermo Zorgen et une certaine Sonia. Le contenu de ces boîtes va peut-être éclairer la troublante et tardive sentence prononcée par Jacques, son père quelques semaines auparavant lorsqu'il déclarait ne pas être son vrai père.

 

     L'auteure excelle à décrypter les secrets de famille en compulsant les papiers jaunis et les photos sépia. Après Eux sur la photo Hélène Gestern missionne Laurence, la fille de Cécile et de Jacques, afin de ressusciter le passé et notamment l'après mai 68. L'auteure dresse le portrait charismatique d'un leader, d'un nouveau Che Guevara et de ses disciples. Cette jeunesse volcanique et fervente veut perpétuer le mouvement révolutionnaire et anarchique en s'attaquant aux riches de manière radicale et en choisissant d'incendier leurs biens.

"Légitime ou non, leur violence portait un message, un message plus grand qu'eux dont la signification les avait peut-être dépassés."

       En marge de la vie exaltée et dangereuse de Guillermo Zorgen, l'auteure glisse sur les pentes hasardeuses du secret et de la transmission entre parents et enfants. La part du feu pose la question de la légitimité de l’enfant à dépister le passé et la jeunesse de ses parents. J'ai compris et approuvé Laurence dans sa démarche et dans ses investigations mais cette quête acharnée est ambigüe. Dans la recherche justifiée de son identité, la jeune femme décortique une époque révolue et bouscule ses parents rattrapés par un cauchemar qu'ils cherchent à oublier.

     Sous couvert de révélation de secret de famille Hélène Gestern brosse le portrait flamboyant et passionnant d'une jeunesse post soixante-huitarde et de ses utopies.

 

Merci à l'auteure et à Philisine LV

 

Editions arléa 1er/mille - janvier 2013

 


Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 10:09

LV.jpg

     Le commandant Eric Lanester et son équipe de spécialistes sont appelés, en renfort, dans les montagnes près de Chamonix pour seconder la gendarmerie locale qui n’avance pas dans l’enquête sur les disparitions de jeunes filles anorexiques de la clinique de la Grande Sauve.

     Il faut savoir que Lanester s’est forgé une réputation et est devenu populaire lors de la précédente enquête pour ses qualités de profileur. Malgré les apparences notre commandant cache une grande fragilité. Il rechigne à rester trop longtemps éloigné de sa psy et est marqué au fer rouge par la maladie psychiatrique de son frère Xavier. Il est bourré de complexes, manque d'assurance dans l'exercice de son métier et se révèle timide et embarrassé dans sa vie amoureuse.

 

     Dès les premières pages, j'ai fait équipe avec le commandant Lanester et sa bande de "bras cassés". Leurs habitudes de se chamailler et de se chambrer en toute occasion m'a fait sourire;  ils font vraiment tache à côté de la clique disciplinée de Pierrefeu, le chef de gendarmerie locale. Cette brigade disparate fait feu de toute part, ne lésine pas sur les moyens et les compétences et lève de nombreux lièvres dans l'entourage des jeunes anorexiques. La liste des supposés coupables s'allonge de manière exponentielle et à l'instar de Lanester le lecteur avance dans un brouillard épais.

     Dans ce très bon polar il y a la vivacité, le suspens, des personnages énergiques et fougueux que l'on trouve aussi dans les livres de Fred Vargas. Nous pénétrons dans l'univers déstabilisant de l'anorexie mentale et on touche du doigt la douleur et le malaise insoutenable et inapaisable qui gagne aussi les familles et les soignants.


     Avec une grande gentillesse, Françoise Guérin a fait de ce polar un livre voyageur afin de satisfaire la curiosité des nombreux lecteurs et lectrices, intrigués par ce titre rédigé comme une petite annonce et qui ne révèle son astuce que dans les dernières pages. Qu'elle en soit remerciée!

 

 

Editions du Masque - novembre 2012

 

 


Repost 0
Published by Fransoaz - dans polar
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:00

   Un jeune homme, engagé pendant quelques années comme mercenaire, revient dans le village de son enfance. Rien n'a changé dans ce petit village et ses parents sont toujours les mêmes mais lui ne se sent plus de ce village, il est devenu étranger et insensible à cet environnement jadis familier. Il erre en tentant de trouver une justification à ses actes, un sens à sa vie, une alternative à l'ennui. Il s'interroge, se remémore...

    Il convoque Magali, un amour de jeunesse qu'il a perdu de vue et dont le souvenir traîne encore près de la fontaine, le lieu de leurs premiers baisers. Il décide de lui écrire une lettre.

 

    Le texte de Jérôme Ferrari oscille entre ces deux personnages en un très long flash-back. Un monde d'attentats meurtriers et de violence guerrière pour l'un et une violence, plus subtile mais bien concrète, intrinsèque à la pression des supérieurs hiérarchiques et aux profits attendus pour Magali, consultante dans une grande entreprise.

      La question latente, le fil rouge de ce récit, le questionnement qui obnubile  cet homme est que dans toute chose et dans chaque homme on trouve un dieu et un animal. Illustration de cette pensée: l'insoutenable scène où un père brise les jambes de son fils, dont le seul tort fut d'accepter le chewing-gum de l'étranger, avant de le recueillir dans la chaleur de ses bras pour le réconforter.

     Je reconnais à ce texte de belles qualités de réflexion, une belle écriture qui marque de manière indélébile l'esprit.  Je lui reproche cependant un manque de densité dans la construction des personnages qui me sont restés flous, impalpables.  Je n'ai ressenti aucune osmose, aucune harmonie entre ces deux personnes et les jonctions entre leurs deux vies manquent de fluidité.

       Je me suis sentie un peu perdue sous les flots de paroles déversées par Mathurin Voltz. La magie de la voix, pourtant enveloppante, n'a pas opéré je n’ai pas réussi à me fabriquer mes propres images. Je pense que le roman de Jérôme Ferrari est à lire et que le processus de narration (flash-backs, absences de chapitres et de pauses) est dénaturé par l'audition.

   Y aurait-il des romans à écouter et des romans à lire? 

 

Je remercie Babelio  et les éditions Thélème.


Repost 0
Published by Fransoaz - dans roman français
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:58

 

Gare de Rennes

Deux touristes sous la pluie

- voie sans issue

 

Lignes d'eau

le parapluie tout neuf

- trop petit

 

Les organisateurs

retendent la bâche

écopent le navire

-inondations

 

 

   Tajine de mouton

    parfums du Maroc

       - Où est la semoule?  tajine.jpeg

 

 

Cheveux blancs et canne en bois

Espoir sur le fil de la vie 

-le sourire de Magda 

 

 

 

Sortis des étagères

Les livres,

Sortis de leur thébaïde

Les poètes,

Sortis de leur anonymat

Les blogueurs.

festival rue des livres,auteurs,dédicaces,rencontres,blogueurs de l'ouest

 

Gambadou - SylireYvon - Claire - Sandrine - Hilde

Joëlle - Géraldine - Arieste - Canel - Xian Moriarty - Yaneck - Florian

 

Repost 0
Published by Fransoaz - dans rencontres
commenter cet article

Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier