Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 18:45

la-petite.jpg     « J’étais parvenue à me convaincre que j’étais un garçon et je tenais à ce qu’on m’appelle Joe ». La première phrase du roman nous dévoile la force de caractère et le pouvoir d’imagination d’Hélène, l’héroïne de huit ans. Sa passion pour le feuilleton Lady Oscar, garde rapprochée de la reine Marie Antoinette, alimente son imaginaire et oriente sa conduite envers sa famille et son voisinage. Joe va tout faire pour s'aguerrir et prouver son courage, elle entraine son corps à supporter des efforts physiques tout en gagnant quelques dollars qui lui permettront d'aider -en cachette- sa famille.

 

     Il y a beaucoup de rythme dans le roman de Marie-Renée Lavoie. Elle manie les registres de langue en adoptant le joual -la langue populaire du Québec- pour colorer les dialogues et mettre en évidence l'intrépidité de cette gamine et son sens de la répartie. Les rencontres entre Joe, l'enfant espiègle, et Roger, le vieux voisin foldingue, donnent lieu à de truculents dialogues qui mettent le lecteur en joie!

      Il y a de la générosité, du respect et de la liberté mesurée dans le milieu familial où évolue Joe et ses sœurs et on se prend à rêver d'une enfance similaire pour tous les gamins qui crapahutent autour de nous!

    Une unique contribution au challenge Québec en septembre mais plein d'auteurs québécois découverts pour l'occasion!


 

éditions Bibliothèque Québécoise -janvier 2014-


 

challenge québec 2

 


 


Repost 0

Lenn Ha Dilenn

  • : Les lectures de Fransoaz
  •   Les lectures de Fransoaz
  • : Lectures et gourmandises.
  • Contact

Berr-ha-berr

 

blogoclub

Pour le premier décembre

La promesse de l'aube

Romain Gary

 

challengedesnotesetdesm

Challenge des notes et des mots

chez Anne 


Challenge Nos pépites de l'année 2014/2015

Chez Sous les galets

Barzhaz

 

Chez Asphodèle poésie du jeudi

POÉTISONS

Ar Solier